JEU

Création 2019

 

SPECTACLE DE MARIONNETTES À PARTIR DE 3 ANS

 

En salle et en rue

TT -  On aime beaucoup

 

Dès son réveil, Basile joue. Se lever, prendre son petit déjeuner, se laver les dents, partir pour l’école, apprendre l’alphabet, tout dans le quotidien de ce petit garçon est prétexte à s’inventer un monde fabuleux. Et si l’imagination était nécessaire à cet enfant différent ? Avec ce spectacle visuel, Anthony Diaz met en scène ses difficultés de « dys ». Il y évoque les troubles d’apprentissage et de l’attention d’un enfant dyslexique, sans pesanteur, et valorise (ou remet à sa juste place) le pouvoir de l’imaginaire. Pour raconter cette histoire sans paroles, deux comédiens manipulent un ensemble de cubes mobiles, créant supports et décors, ainsi que des objets et des masques formant les marionnettes (l’enfant et les adultes, père et maître d’école). Des scènes de la vie de tous les jours qui se confondent avec celles, abstraites, de la rêverie, entre douceur et obstacles à surmonter.

 

Françoise Sabatier-Morel (F.S.-M.)

C'est l'histoire de Basile, un enfant à l'imagination débordante, qui se confronte à la réalité d'un premier jour d'école. Comment gérera-t-il sa différence ? Parviendra-t-il a en faire une force ? 

Photo de répétition - Janvier 2019

« Enfant, il m’arrivait de travailler très tard avec mon père pour apprendre mes leçons, je redoublais d’efforts pour faire face à ma dyslexie. Et pourtant le lendemain matin, j’avais souvent tout oublié et mes professeurs avaient bien du mal à croire que je travaillais si dur... »
Anthony Diaz, metteur en scène de JEU

 

Cette histoire s’inspire de faits réels, des difficultés que peuvent rencontrer certains enfants « dys », c’est à dire des enfants ayant différents troubles cognitifs (dyslexies, troubles de l’attention…).

Ce spectacle met l’accent sur l’imaginaire débordant, et parfois encombrant, d’un enfant lors de situations quotidiennes (école, maison, rue…)

L’imaginaire est trop peu valorisé dans les milieux éducatifs mais apparait dans ce récit comme une autre voie envisageable.

montage vidéo : Ariane Heuzé

© photos : Anthony Diaz et Pierre Lafargue

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now